0
Étiquette(s): , ,
février 21st, 2018

L’autre est le miroir de ma résilience

La jeunesse dans l’attente ne veut plus se satisfaire d’une analyse qui se fixe obsessionnellement sur la crise. Personne ne contredit les difficultés que nous partageons tous au quotidien, mais quand prendrons-nous de sérieuses résolutions susceptibles d’éclairer un peu mieux notre avenir ?
Si le monde économique, politique et éducatif peine à mettre œuvre une vision motivante et désirable de La Réunion de demain, la vie associative, quant à elle, déborde d’utopies en tous genres, portées par des citoyens qui se sont découverts pour la plupart à la rencontre de l’autre. Alors que notre civilisation finissante, sépare, limite et mutile les capacités individuelles, l’espèce résiste pour faire sa « reliance » qu’Edgar Morin définit, « comme le partage des solitudes acceptées et l’échange des différences respectées ». Les associations sont avant tout des œuvres de résistance et de libération d’un potentiel créateur. Le rôle de nidz est d’accompagner ceux qui s’engagent sur la voie du projet, pour en comprendre le code, les usages mais aussi les pièges. Accéder au projet individuel ou collectif, c’est entrer dans un espace de production de significations, de savoirs et de compétences.

Commentaires et avis